Newsletter

Jeux olympiques de Pékin, entre tensions diplomatiques et environnementales

C’est acté. La cérémonie des Jeux olympiques d’hiver a eu lieu vendredi 4 février, dans une ambiance bien particulière. C’est la deuxième fois que la Chine est organisatrice, après des premiers Jeux olympiques en 2008 qui ont été l’occasion pour la Chine de démontrer qu’elle est une puissance moderne capable d’organiser un événement de dimension mondiale. 14 ans après, le pays n’a plus à démontrer de sa puissance sur la scène mondiale mais fait maintenant le pari de « se faire aimer » par le reste du monde en redorant son image.

Cet article est à retrouver dans le numéro 14 de la newsletter « L’actu de l’Europe »

Après l’annonce d’un boycott diplomatique de la part des Etats-Unis, de l’Angleterre, de l’Australie et du Canada en raison de « violations répétées des droits humains de la part du gouvernement chinois » envers la population ouïghours dans la région du Xinjiang, la Chine a habilement riposté. Pékin a en effet tenu à ce que Dinigeer Yilamujiang – une de ses athlètes de ski de fond appartement à la minorité ouïghour – soit la dernière porteuse de flamme. Un pied de nez à ceux qui l’accusent de mener depuis plusieurs mois un génocide sur les musulmans ouïghours en internant plus d’un million de personne dans des camps de rééducation. L’Europe n’a elle pas réussi à se mettre d’accord quant à un boycott diplomatique, et était donc présente lors de l’ouverture des Jeux, malgré les réclamations d’un peu plus de 200 organisations internationales.

Rien n’arrêtera la Chine de briller pour quelques jours, même pas le nom de « Jeux du génocide » donné par plusieurs associations de défense des droits humains comme Human Rights Watch. Sophie Richardson, directrice des recherches sur la Chine auprès de l’association, déclare qu’« il est impossible que les Jeux Olympiques soient une « force du bien », comme le prétend le Comité International Olympique, alors que le gouvernement du pays hôte se livre à des crimes graves en violation du droit international ». Mais rien ne semble perturber la Chine qui semble avoir tout sous contrôle.

Cette « bulle impénétrable » créée à l’occasion de cette édition « covidée » impressionne les athlètes et semble laisser insensible une population complètement déconnectée. Cette édition d’hiver n’a en effet pas suscité l’enthousiasme de la population. Avec moins de cinq centimètres de neige par an dans la région de Pékin, les Chinois ne sont pas des grands habitués des sports d’hiver. Pour y remédier, le gouvernement a décidé d’utiliser 100% de neige artificielle sur de nouvelles pistes de ski créées pour l’occasion par l’abattage de plus de 20 000 arbres. Leur fonctionnement sera assuré par 365 canons à neige, sans compter les deux millions de cubes d’eau nécessaire pour produire de la neige. Qu’importe, les Jeux olympiques de Pékin suivent leur bon déroulement. La Chine peut compter sur la présence d’un invité de marque qu’est Vladimir Poutine que Xi Jinping a invité personnellement. Les récentes tensions avec l’Ukraine [voir notre décryptage] ne semblent pas perturber le président russe qui a fait le déplacement pour assister à la cérémonie d’ouverture avec la présence d’une équipe olympique russe sans drapeau national. On pourrait presque croire que les Jeux olympiques de Pékin sont davantage une compétition politique que sportive.

C.D.

Bibliographie 

  • Le Monde: Une cérémonie d’ouverture sans chaleur, Frédéric Lemaître, 07/02/2022
  • JO de Pékin : après le Royaume-Uni, le Canada annonce à son tour un boycott diplomatique, 08/12/2021
  • L’OBS: Neige artificielle, forêt rasée… : les JO de Pékin sont-ils les moins écolo de l’histoire ?, Margaux Otter, 05/02/2022
  • Podcast France Culture: En Chine, des JO d’hiver plus logistiques que sportifs ? La revue de presse internationale, 03/03/2022
  • Franceinfo sport: JO 2022 : Dinigeer Yilamujiang, dernière porteuse de la flamme, une Ouïghoure dans la lumière olympique, 05/02/2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s